Parc Güell: histoire et secrets du plus beau parc de Barcelone

Vous avez certainement entendu parler du Parc Güell, mais connaissez-vous son histoire? Plongez au cœur de ses secrets en lisant cet article.

Parc Güell, histoire et secrets maison
Réservez avec:

    Le Parc Güell que vous verrez aussi écrit Park Güell est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est l’un des symboles de Barcelone et  on comprend vite pourquoi lorsque l’on découvre cet espace hors du commun sorti tout droit de l’esprit fou et génial de Gaudí! Découvrez avec nous le Parc Güell, son histoire et ses secrets!

    Parc Güell, histoire et secrets: un projet ambitieux mais inachevé

    Une résidence réservée à la classe bourgeoise

    Le Parc Güell est né de la collaboration entre l’architecte Gaudí et son mécène Eusebi Güell. L’idée de départ était de construire une ville-jardin avec de belles maisons, des pavillons de conciergerie, un marché, une école et une chapelle. Il était prévu que les infrastructures n’occuperaient pas plus d’espace que les zones vertes.

    Le Parc Güell avait été conçu comme une résidence fermée et contrôlée, réservée à la population aisée.

     Parc Güell, histoire et secrets photo noir et blanc

    L’abandon du projet

    Malheureusement, le projet de Güell et de Gaudí ne rencontre pas le succès escompté. Les riches Catalans considèrent le quartier trop peu urbanisé et trop excentré (s’il est loin du centre aujourd’hui malgré l’extension de la ville, imaginez-vous ce qu’il en était dans les années 1900!).

    Ainsi, les travaux s’achèvent en 1914, et le parc reste dans l’état dans lequel on le connaît aujourd’hui. Sur les 60 maisons prévues, seules deux ont été construites: la Casa Larrard pour Eusebi Güell, et une maison-témoin achetée par Gaudí.

    En 1922, la ville de Barcelone rachète l’ensemble et le transforme en parc public.

     Parc Güell, histoire et secrets banc en noir et blanc

    Parc Güell, histoire et secrets: un paradis terrestre

    Le grand public peut donc découvrir la magnificence de ce parc hors du commun. Il y a plusieurs entrées.

    • Nous vous conseillons de pénétrer dans l’enceinte par la principale, à savoir la porte sud. Selon Gaudí, cette entrée du Parc Güell est en effet l’allégorie de l’arrivée au paradis: on y trouve des fontaines, des créatures fantastiques (la fameuse salamandre en mosaïque), et des marches qui tracent le chemin vers le ciel.

    Ici, règne un univers onirique en parfaite communion avec la nature environnante. Tout est transfiguré: les lignes droites se transforment en courbes dansantes, tout est incliné, coloré, ondulé, magique!

    Parc Güell, histoire et secrets: l’hymne à la nature

    L’importance des couleurs

    Toute l’oeuvre de Gaudí fait référence à la nature, et le Parc Güell ne fait pas exception. Cette citation de l’architecte vous permettra de mieux comprendre son univers coloré:

    « L’ornementation a été, est et sera colorée. La Nature ne présente jamais aucun objet de façon uniforme. Tout, dans la végétation, dans le règne animal et minéral comporte un contraste de couleurs plus ou moins vif. C’est pourquoi nous devons, nous aussi, colorer obligatoirement, en partie ou en entier, les divers membres architectoniques dont la couleur disparaîtra peut-être mais que la griffe du temps se chargera de recouvrir de cette patine originale et précieuse que donne l’ancienneté ».

     Parc Güell, histoire et secrets banc couleurs

    Copier la nature sans l’imiter

    Gaudí s’est inspiré des couleurs et des formes de la nature mais les a détournées à sa manière.

    Au Parc Güell, on peut voir des chemins de promenade ondulant tels des fleuves, des feuilles de palmiers taillées dans des portails en fer forgé, des colonnes formées par des pierres semblables à des écorces… A vous de détecter tous les petits détails que Gaudí a disséminés dans le parc!

    Le respect du terrain

    Gaudí a également tenu à compte des contraintes du terrain. Ainsi, le dénivelé important a permis à Gaudí d’imaginer une sorte d’ascension spirituelle qui fait écho à celle de la colline, pour arriver à une chapelle construite sur le point culminant du parc.

    De même, les arches et viaducs du parc ressemblant à des grottes ont été conçus pour respecter la mémoire du lieu, car des restes préhistoriques furent retrouvés sur place lors des travaux.

    Un parc symboliste

    Le parc est aussi truffé de symboles politiques et religieux chers à ses créateurs.

    Aussi, les pays catalans sont représentés sur les fontaines de l’escalier principal. L’une d’elle est notamment ornée du blason de la Catalogne et d’un serpent, symbole de la médecine mais aussi du serpent d’airain utilisé par Moïse lors de sa fuite d’Egypte.

    Sur une autre fontaine, la salamandre représente quant à elle la ville de Nimes où Eusebi Güell a grandi. Le célèbre animal repose dans une niche en céramique jaune et rouge, les couleurs de la Catalogne.

     

    Cet article vous a plu?

    Cliquez ici!

    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

    4,73/5 - 15 vote(s)

    Loading...

    Partagez ce bon plan avec vos amis!

    Ajoutez un commentaire!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *


    *

    À propos de l'auteur

    Pauline

    Pauline est une littéraire curieuse et gourmande. Pour rédiger ses articles, elle adore dénicher des lieux originaux et authentiques qui raviront vos yeux et vos papilles. Ce qu'elle préfère à Barcelone? Se perdre dans la vieille ville et s'enivrer de son atmosphère si particulière... ou du parfum des bons petits plats mijotant dans les cuisines. Un vrai plaisir!